Marcel LOZANO

Tél : 06.59.23.58.73.
Spécialiste en sophrologie et relaxation

Sophrologue relaxologue professionnel certifié à Metz

Praticien en relation d'aide certifié
Praticien en hypnose
Membre de la chambre syndicale de sophrologie.

sophrologie relaxation coach
Nous rêvions d'une vie en rose, et nous voilà couverts de bleus... (Martin Steffens)

Seances Individuelles

sophrologie Metz seance individuelle

La pratique de la sophrologie est l'apprentissage d'un ensemble de méthodes et d'exercices visant l'acquisition d'un "mieux-être".
L'intérêt du suivi individuel réside dans la construction et l'application par le sophrologue d'exercices et de visualisations personnalisés.seances individuelles sophrologie.
Cliquez ici pour aller à la page "séance de sophrologie individuelle"

Seances Groupe

sophrologie Metz seance collective

Les séances en groupe, ou séances collectives, contrairement à celles individuelles, donnent des outils génériques utiles pour que chaque participant puisse évoluer vers un "mieux-être".
Chaque séance est porteuse d'une intention définie par le sophrologue.seance en groupe.
Cliquez ici pour aller à la page "séance de sophrologie en groupe"

Seances entreprises

sophrologie Metz seance en entreprise

La sophrologie est aujourd'hui utilisée comme outil de développement professionnel, au sein de l'Entreprise.
J'interviens dans l'Entreprise dans le cadre de missions d'accompagnement des objectifs suivants :
- Evacuer les tensions
- Evacuer son stress.seance en entreprise.
Cliquez ici pour aller à la page "sophrologie en entreprise"

Seances sport

sophrologie Metz et sport

L'exercice de la sophrologie augmente les aptitudes du sportif autant par une meilleure perception de son corps que par une amélioration de ses capacités de concentration.
La sophrologie agit sur la motivation, la confiance en soi et aide à la gestion du stress. sophrologie et sport
Cliquez ici pour aller à la page "sport et sophrologie"

Contact et tarifs

sophrologie Metz contact

Contact et tarifs
Cliquez ici pour aller à la page "Contact et tarifs"

Mon Blog

sophrologie Metz mon blog - mes impressions

Nous rêvions d'une vie en rose, et nous voilà couverts de bleus... (Martin Steffens)
Aller vers mieux sous-tend peut-être d'aller vers un autre style de vie.
Sur mon blog j'inscris les choses qui m'amusent, me surprennent, m'interpellent.
Bonne lecture.sophrologie blog metz
Cliquez ici pour aller à la page "Mon blog de sophrologie"

Extraits de mes publications

La balle colère

sophrologie à Metz














Je partage avec vous une astuce pour désamorcer la colère d’un enfant.
Elle repose sur un objet simple : une balle.
La balle est en effet un excellent accessoire pour symboliser et canaliser la colère d’un enfant.

Voici comment procéder :

1) Achetez une balle de tennis jaune (ou une balle en mousse).

2) Présentez-la à votre enfant comme la « balle attrape-colère ». Expliquez-lui qu’elle a comme pouvoir d’absorber la colère et que c’est très pratique pour s’en débarrasser. Dites-lui que c’est vous qui la garderez sur vous (dans votre sac).

3) Faites une séance d’entrainement pour la faire fonctionner.

Fonctionnement de la balle attrape-colère :

A) Donnez la balle à l’enfant.

Pour ce faire, prenez la balle dans votre sac, montrez-la à votre enfant, approchez-vous de lui et mettez-la dans sa main en vous servant de votre autre main pour recouvrir la sienne. Restez une seconde ainsi avec sa main dans les vôtres. Le contact physique chaleureux est important à ce stade et cela crée un rituel positif. Ajoutez avec une voix douce : « voilà, ta colère est là-dedans. »

B) Demandez maintenant à l’enfant s’il est prêt à se débarrasser de sa colère et quelle trajectoire il veut donner à la balle : directe, avec rebond ? L’avantage du rebond est que l’enfant prendra conscience de l’aspect éphémère de l’émotion qui diminue à mesure que les rebonds s’estompent.

C) Dites-lui que vous êtes prêt à recevoir sa balle.

D) Réceptionnez sa balle avec un grand sourire.

E) Demandez-lui s’il reste encore de la colère en lui.

S’il répond « oui », recommencez à partir de A) . S’il répond « non », finalisez le rituel.

F) Revenez vers votre enfant et invitez-le à faire rebondir puis rattraper sa balle. Félicitez-le en lui expliquant qu’il maîtrise sa balle comme sa colère.

G) Prenez-le dans vos bras et dites-lui que vous êtes fier de lui et que vous l’aimez.


Décryptage

La balle jaune sert d’ancrage positif et de moyen d’exprimer les émotions . Le fait de bouger favorise l’apprentissage de ce comportement. De plus, l’enfant récupère le contrôle de ses capacités de réflexion tout en jouant (et donc en évacuant le stress).

C’est très efficace.

Une fois le calme retrouvé, identifiez le besoin déclencheur de la colère par une écoute bienveillante.

Plus tard, vous confierez cette balle à votre enfant afin de valoriser son autonomie et sa responsabilité.

Variantes :

Voici d’autres idées d’utilisation de la balle émotionnelle :

Cette balle jaune peut être customisée pour symboliser plusieurs émotions (en les dessinant avec des yeux et une bouche) comme la tristesse ou la joie. L’enfant tournera la balle selon le visage-émotion qui correspond à son ressenti.
Pour la joie, demandez à votre enfant de jeter la balle aussi haut que ce qu’il est joyeux. Cela décuplera encore plus l’effet de l’émotion tout en lui faisant comprendre la notion d’intensité de l’émotion (une composante de l’intelligence émotionnelle).
Contagion émotionnelle : vous pouvez montrer par un petit jeu comment les émotions peuvent devenir contagieuses. Pour cela, dessinez plusieurs visages-émotion sur la balle et lancez-vous la. Imitez l’émotion qui se présente lorsque vous la réceptionnez. Cet exercice va aider l’enfant à identifier ses émotions et le mécanisme qui les relie au corps. Lorsqu’on sourit alors qu’on n’en a d’abord pas envie, on finit tout de même par se sentir joyeux (c’est la rétroaction faciale).
Les émotions cachées : placez la balle avec plusieurs visages-émotion sous un drap et demandez à votre enfant de la sortir et de vous montrer via une des faces de la balle, ce qu’il ressent. Cette façon de communiquer est universelle. Vous pourrez ainsi guider votre enfant vers une verbalisation (voir le vocabulaire des émotions dans cet article).
Vous pouvez aussi vous servir de la balle pour faire des massages (dos, épaule).
Faire rouler la balle sous la voûte plantaire de votre enfant le déstressera.
Notez que la manipulation de la balle permet également de travailler la motricité et le repérage dans l’espace.

J’espère que cette astuce vous a aidé.
Origine : http://papapositive..fr/outil-la-balle-attrape-colere/

La guerre...et nos esprits

sophrologue à Metz

Bonjour,
Jusqu'à présent j'ai préféré garder le silence sur les événements actuels car j'apprécie d'avoir suffisamment d'informations pour donner un avis et la vie m'a appris qu'il valait mieux réagir la tête froide.

Je vous fais part, maintenant, de mon ressenti en reprenant simplement des phrases lues ça et là et qui correspondent à mon état d'esprit :

Tout est poison… quand on dépasse la dose. Aucun médecin, aucun thérapeute ne vous dira le contraire. On peut mourir de trop manger ou de trop boire, on se met en danger en respirant trop fort. C’est vrai pour tout, nos pensées y compris...

Partout autour de nous, les mots fusent aujourd'hui : « guerre », « invasion », « barbares », « frappes », « terreur ». C’est comme tous les poisons. Une petite dose ne tue pas, une forte dose, si.


Ne vous croyez pas plus malin que les autres. Vous êtes, vous aussi, empoisonné. Vous nourrissez peut-être des sentiments de peur, d’effroi ou de colère. Vous vous méfiez, vous êtes plus attentif… Vous êtes obligé d’avoir un point de vue sur un sujet à propos duquel vous n’avez aucune compétence particulière. Vous regardez différemment les gens autour de vous. Les paroles de l’hymne national prennent un tour sinistre, vous les chantez pourtant. Vous ne faites pas exprès, cela se fait sans vous. Vous êtes empoisonné.

Il y a des remèdes contre la peur, par exemple les élixirs de floraux, notamment celui du tremble - un arbre qui porte bien son nom. Il y a aussi toutes les techniques d’accompagnement des traumatismes, de la sophrologie à l’EFT en passant par l’hypnose ou la méditation qui peuvent aider les personnes les plus sensibles. Mais il n’y a pas de remède contre l’empoisonnement des esprits.

Tout est poison, rien n’est poison disent les homéopathes qui expliquent qu’à toute petite dose, un poison est toujours un médicament. C’est vrai. Tenez-vous informés, un peu, mais ne restez pas collés à une information qui tourne en boucle et s’auto-entretient, c’est mon conseil-santé de la semaine. Et n’hésitez pas à contredire ce que vous lisez ou voyez, car la vérité est sans doute assez éloignée de ce qu’on nous présente un peu partout.

Nous perdons la tête, tout nous échappe, la démence est au bout de l’empoisonnement psychologique que nous subissons. Vivons donc sainement, prenons soin de nous, c’est le remède.

Rappelons-nous aussi que, sans la nuit, il n’y aurait pas d’aube.
(Alternative Santé n°170).

Voilà ce que je pense.
Alors pour quelques instants déconnectez ce qui se trouve dans la petite boite au dessus de vos épaules et regardez la réalité avec le recul nécessaire.
Peut être que vos connexions neuronales vous en remercieront.
Marcel LOZANO - sophrologue .
www.lozano-sophrologie.com